Veoliavignon : Les multinationales gagnent du terrain, mais on ne lâche rien !

Lundi soir se réunissait le Conseil Communautaire du Grand Avignon (COGA) pour débattre, entre autres, du passage en régie publique de l’eau, ou la continuation en « délégation de service public ».

A cette occasion, le collectif de l’eau d’Avignon, auquel s’est joint le Front de Gauche, était présent dans le public, afin de défendre le retour à la régie publique. En vain…

Comme nous nous y attendions, la COGA a décidé de prolonger les contrats, et a précisé quelles seraient les entreprises privées qui géreraient l’eau de quatre communes jusqu’en 2020 :

– la SAUR pour 4 communes pour l’eau ;

– la SDEI pour 12 communes pour l’assainissement.

Une nouvelle qui tombe d’autant plus mal depuis que le Collectif a fait savoir qu’un million d’euros, payé par les usagers, avait disparu ! L’une des sociétés mises en cause, la SDEI, filiale de la Lyonnaise des eaux, affirme qu’elle a bien reversé les sommes évoquées par le Collectif de l’eau. Des explications ont donc été demandé au Trésor Public, mais elles restent encore sans réponse…

Le manque de transparence se fait cruellement ressentir au point que les consommateurs ne savent pas quelles sont les caractéristiques qui justifient le prix de l’eau.

Il est plus que temps d’exiger le retour à la régie publique de l’eau !