Pourquoi je ne voterai pas Estrosi pour « faire barrage au FN »

Suite à ce premier tour des élections régionales, nous apprenons dans la région Provence Alpes Côté d’Azur que le deuxième tour se jouera entre Christian Estrosi pour Les Républicains, et Marion Maréchal Le Pen pour le Front National. Aucune liste de gauche ne se maintient. Autrement dit, le choix se porte sur la peste, ou le choléra. Je n’aime pas trop cette expression qu’on nous sert à toutes les sauces, mais j’ai vraiment du mal à en trouver une autre. Les mots me manquent depuis hier soir, ou du moins, il ne me reste que les plus vulgaires, ceux que l’on dit par colère, dégoût, résignation… On s’attendait à une défaite, à de mauvais scores, à un effondrement de la gauche. Mais la claque fait toujours mal, même quand on la voit venir. Et finalement encore plus quand on se rend compte qu’on n’a pas su l’éviter.

Pendant une semaine, beaucoup de personnes votant habituellement à gauche, vont se demander s’il ne vaudrait pas mieux voter pour Estrosi pour faire barrage au FN, pour empêcher ce dernier de diriger la région. J’ai été la cible des militants du FN et autres groupuscules d’extrême droite pendant un long moment, et pourtant, je n’hésiterai pas une seconde à ne pas donner ma voix à Estrosi. En voici quelques raisons :

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui fait de la sécurité, la priorité numéro 1 de son programme, notamment en y consacrant un budget de 250 millions d’euro.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui veut donner plus de pouvoirs à la police municipale, notamment celui de contrôler (arbitrairement) les identités.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui prône la vidéo-surveillance en temps réel, et veut la mettre en place dans toutes les TER, gares, et lycées, pour quelqu’un qui veut la création d’une police régionale des transports, et des portiques de sécurité dans toutes les gares.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui épiera tous nos faits et gestes, dans les lieux publics, ou sur internet.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui ose parler de la « restriction de certaines libertés ».

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui, par la mise en place d’un pacte de sécurité, milite pour la déchéance de la nationalité.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui déclare que le port du voile doit être un délit, et qu’en cas de récidive, il faut suspendre le versement des allocations familiales aux personnes qui le portent.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui déclare que la consultation régulière de sites djihadistes ou de site préparation de participation à entreprise terroriste doit devenir un délit.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui parle de « cinquième colonne islamiste », et de guerre de civilisation, ou troisième guerre mondiale, entre judéo-chrétiens et islamistes.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui piétine la laïcité, et défend avant tout les « traditions » judéo-chrétiennes.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui imposerait aux jeunes déscolarisés le service militaire.

Je ne voterai pas pour quelqu’un qui veut réduire le nombre d’employés à la Région, sous prétexte d’économies de fonctionnement.

Etc…

En clair, je ne voterai pas pour quelqu’un qui défend des idées d’extrême droite sous une étiquette plus propre, plus « Républicaine ».

J’ai peur du fascisme, mais je ne pense pas que ce soit en votant Estrosi qu’on lui fera barrage.

Je voterai donc blanc au second tour des élections régionales dimanche prochain.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Pourquoi je ne voterai pas Estrosi pour « faire barrage au FN » »

  1. Entre la droite extrême et l’extrême droite, pas question de choisir. Soit Castaner se réveille d’ici 24h, car lui seul le peut, soit il faut refuser ce jeu de dupes !

  2. Bonne analyse en ce qui concerne la région PACA; imparable. Estrosi est un vrai repoussoir, une caricature de type de droite devenue folle. Cependant ces propos ne pourraient être entièrement transposés ailleurs notamment dans ma région NPdC/Picardie. Il ne reste en lice que Bertrand face à Le Pen. Or Bertrand n’est pas tout à fait Estrosi. Si vous avez raison de dire que Estrosi ne diffère du FN que par le nom (Estrosi c’est le nom de quoi, déjà ?) il n’en va pas de même de Bertrand. Celui là n’a rien à voir avec l’extrême droite. C’est plutôt un réactionnaire à l’ancienne sauce, tel que par exemple – le hasard fait bien les choses – l’industrie minière ou textile en a produit des centaines jadis. A part ça il n’a pas le fond mauvais d’un Estrosi.
    Dernière note plus générale; je m’étonne beaucoup qu’on dénonce le danger que représente l’extrême droite sans souligner que leur politique ou leurs obsessions traditionnelles sont entrées en vigueur depuis les attentats du 13 novembre. 3 exemples si vous permettez: le droit donné à la police de perquisitionner même de nuit sans autorisation d’un juge; les assignations à résidence qui me paraissent avoir un fondement constitutionnel des plus fragiles jointes aux interdictions de manifester, enfin le gouvernement – soi disant socialiste – qui suspend l’application de la CEDH donc la garantie du respect des libertés publiques et individuelles. Je pourrais ajouter tout ça de la part d’un gouvernement qui à l’extérieur soutient des gouvernements à tendance fascisante déclarée (ex : Ukraine, Lettonie et Estonie) et qui en septembre a bloqué avec les Etats Unis, les Iles Marshal et le Costa Rica une résolution russe présentée à l’ONU condamnant la réhabilitation du nazisme. Etrange de la part d’un gouvernement qui proclame combattre l’extrême droite.
    Amicalement.
    Michel

  3. c’est pas malin..tout ça…vote blanc..? oui, quand il sera reconnu comme tel dans le comptage des voix..1 jour..pour l’heure, c’est grave ..d’après vous, il ne nous reste que les 2 mêmes ??!!
    .

  4. Salut,
    Stratégiquement, je préfère l’abstention.
    Biensur tu peux penser que prendre la peine d’aller dans l’isoloir prouve que tu n’est pas désintéressée de la chose politique. Mais c’est tout ce que ça montre.
    Dans les médias, tu fera partie des votants. On parle encore moins des votes blancs que des abstentions. C’est finalement un peu comme voter au hasard puisque tu fais partie des votants. En votant tu plébiscites le système electoral, l’organisation institutionnelle de la démocratie, tu dis que ce jeu te conviens puisque tu y participes, même en votant blanc.

    Personnellement, j’avais toujours voté, après avoir bien réfléchi, j’ai trouvé que la meileur façon de manifester ma désapprobation de cette organisation de la démocratie* c’est de prendre la décision de ne pas participer à cette masquarade.

    Je sais bien ce que ça implique en terme de possibilité pour le FN de prendre le pouvoir. Si en contre partie, il faut passer à l’acte pour défendre nos libertés, je suis prêt à le faire également. L’un ne va pas sans l’autre je crois.

    J’imagine que que c’est la même chose pour toi…

    *democratie qui n’en est pas une a vrai dire)

  5. Tout à fait d’accord ! Je ne voterai pas pour quelqu’un qui est aussi facho que le FN, quelqu’un qui représente les classes dominantes alors que je suis membre à part entière des classes dominées. Pour ma part, je glisserai dans l’urne un CARTON ROUGE !
    http://www.m-pep.org/

  6. On connaît le penchant pro israélien d’Estrosi. En ce qui concerne la sécurité et le contrôle sur les citoyens il s’informe en Israël car ce pays est devenu champion en efficacité de restriction des libertés des palestiniens et il cherche à transposer le modèle israélien en France sur les citoyens en général mais surtout sur les citoyens musulmans.

  7. Je ne comprends pas qu’un article censé justifier un vote blanc n’attaque qu’une seule des parties. Voter blanc c’est favoriser le FN et vous aurez une grande responsabilité si elle est élue. Vous n’êtes qu’un irresponsable! Vous me rappelez ces juifs qui ont voté pour Hitler en 1933, à contre temps…

  8. Merci pour votre billet, et merci pour ce commentaire. Tous deux m’éclairent, moi qui suis dans une situation et une décision beaucoup plus facile en Ile-de-France.

  9. Bravo !
    Dans ma famille, dont les opinions vont de l’extrême gauche trotskyste au centre-droit, nous avons tous (5 personnes) décidé spontanément de voter blanc, de même que plusieurs de mes amis provençaux. J’espère que le vote blanc va être aussi massif que de nombreuses déclarations sur internet ou dans mes conversations tendent à le montrer

  10. Merci pour cet article qui synthétise si bien la question…!
    Une amie marseillaise (du 1er arrondissement, arrondissement qui a voté majoritairement à gauche) a choisi d’aller voter blanc au 2e tour en écrivant « Jean-Pierre Masseret » sur le bulletin. Cela rendra le bulletin nul mais je trouve que c’est une bonne idée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s