Le fascisme avance masqué, combattons le à visage découvert !

Le samedi 26 octobre, le Collectif Antifasciste du Vaucluse a appelé tous les antifascistes du Vaucluse et d’ailleurs à se rassembler, pour exprimer sa solidarité avec toutes les victimes de l’extrême droite et pour construire la Résistance. Etant moi-même visée par les menaces de l’extrême droite, ils m’ont invitée à prendre la parole. Voici la retranscription de mon discours.

Bonjour à toutes et à tous,

D’abord, je tenais à vous remercier d’être venu-e-s à ce rassemblement, et je voudrais remercier plus particulièrement mes camarades du Collectif Antifasciste du Vaucluse d’avoir eu cette initiative, et pour leur soutien. Leur aide, qu’elle soit morale ou matérielle – plusieurs de mes camarades m’ont accompagnée lors de mes déplacements, et m’ont hébergée – m’a été précieuse.

Pour en revenir rapidement aux faits, depuis la manifestation contre les universités d’été du Front National à Marseille le 14 septembre dernier, j’ai reçu des centaines de messages de menace de mort, de viol, des insultes. Des comptes usurpant mon identité ont été créés et diffusaient des photos de ma propre famille dont celle de ma petite soeur de 2 ans. Des montages photos sur fond pornographique ont été mis en ligne sur des sites internet ouverts spécialement pour cela, j’ai été victime de tentative de piratage, etc… Je vous passe les détails car c’est assez choquant et humiliant. Aujourd’hui, deux plaintes ont été déposées, mais certains individus s’acharnent et les attaques continuent, depuis un mois et demi.

Mais ces attaques, aussi violentes soient-elles, sont pourtant la preuve d’une grande lâcheté et d’une ignorance coupable. Car en m’attaquant, et en attaquant tous les camarades qui sont victimes de l’extrême droite, ils croient s’attaquer à des personnes seules, isolées, ils pensent traquer des proies faciles. D’ailleurs, il n’est pas étonnant de constater que les fascistes s’attaquent principalement à des femmes. Car l’extrême droite, en plus d’être raciste, xénophobe, homophobe, et j’en passe… et aussi sexiste. Dans leur idéologie, l’égalité n’existe pas. L’infériorité des femmes, des gens de couleurs, des homosexuel-le-s, est une donnée qui est acceptée comme étant naturelle. Alors vous comprenez, une jeune femme seule ne peut que se plier aux insultes et aux humiliations sexuelles… Et bien, non. Nous, femmes, nous ne baisserons pas la tête face aux valeurs de l’extrême droite fondées sur le patriarcat et la domination masculine ! Le combat contre l’extrême droite est aussi un combat féministe !

Il est un combat féministe, mais pas seulement. Le combat contre l’extrême droite est un combat pour la liberté d’expression. Car ce qu’il faut savoir, c’est que ces personnes qui menacent, le font sous couvert de la liberté d’expression. Or, ce n’est pas ça ! La liberté d’expression ne consiste pas à dire tout haut ce que l’ont veut, elle n’est pas la liberté de dire n’importe quoi, d’insulter, de menacer, d’appeler à la violence et au crime ! Non, la liberté d’expression c’est avant tout accepter le débat d’idées, avancer des arguments, écouter la contradiction, surtout en politique. Twitter, Facebook, et tous les réseaux sociaux ne doivent plus échapper à la loi qui régit la liberté de la presse. Car si les internautes se croient autorisés à tout, c’est d’abord parce que les grands groupes qui régissent ces réseaux les laissent agir. Il est temps que Twitter montre qu’il est prêt à respecter les lois de notre République humaniste, ou alors à être condamné pour son laxisme ! Si je me sens en danger aujourd’hui, c’est aussi parce que Twitter laisse des agresseurs et des personnes qui violent la loi agir librement.

Pour en revenir à l’extrême droite, oui bien sûr qu’il y a un lien direct entre le Front National et mes agresseurs ! D’abord, car ces attaques ont commencé depuis ma participation à une manifestation contre le Front National. Ensuite, parce que tous mes agresseurs sont des défenseurs acharnés de la dynastie Le Pen. On entend souvent Marine Le Pen dire qu’elle a fait le ménage dans ses rangs, surtout à l’approche des élections, mais c’est faux ! Et ce que les électeurs du FN doivent savoir, c’est qu’en votant pour ce parti, ils renforcent le pouvoir de ces personnes qui menacent, agressent dès qu’ils sont face à un contradicteur qui ne baisse pas la tête. Récemment, on a aussi entendu Marine Le Pen dire qu’elle avait agit rapidement concernant la photo qui compare Mme Taubira à un singe, mais là aussi, c’est faux. Il ne s’agit que d’un coup de communication. Car cela fait déjà plus de deux mois que cette photo circule sur les réseaux fachos, et sur les profils de mes agresseurs.

Christiane Taubira est donc victime des mêmes agresseurs que moi, et c’est pourquoi aujourd’hui, j’en appelle à la Ministre de la Justice pour qu’elle fasse respecter la loi et pour que Twitter cesse de protéger ces barbares.

S’ils s’en sont pris à moi, c’est parce qu’ils pensaient que je baisserai la tête et que j’étais seule. Mais aujourd’hui, nous leur montrons que ce n’est pas le cas : nous luttons à visage découvert et nous restons debout contre les agressions de l’extrême droite !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s